L’huile de CBD est un traitement efficace pour soulager la douleur caractéristique des maladies ostéo-articulaires telles que l’arthrite. La grande quantité de CBD ou cannabidiol, l’un des métabolites les plus connus du cannabis, a un effet antidouleur et anti-inflammatoire marqué et significatif, contribuant à soulager la douleur et permettant de réaliser les activités quotidiennes courantes, rendues difficiles par la maladie.

En raison de ses nombreuses propriétés bénéfiques, l’huile de CBD ne doit pas être sous-estimée par les médecins et les malades : ce dérivé du cannabis sativa est une thérapie alternative efficace, au même titre que le célèbre cannabis médical.

Qu’est-ce que l’arthrite, quelles sont ses causes et quels symptômes peut-elle provoquer ?

Un grand nombre d’études scientifiques suggèrent que l’huile de CBD peut jouer un rôle important dans le traitement de l’arthrite, en raison des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques de l’ingrédient actif, ce qui en fait un traitement précieux et efficace contre les douleurs chroniques.

Qu’est-ce que la polyarthrite rhumatoïde ?

La polyarthrite rhumatoïde, identifiée par l’acronyme « PR », est une maladie auto-immune inflammatoire chronique qui tend à affecter les articulations de manière élective.

Parmi les maladies ostéoarticulaires, la polyarthrite rhumatoïde est sans doute la forme la plus grave en termes de dommages structurels aux articulations, car le risque de complications extra-articulaires et de mortalité est élevé. Comme c’est généralement le cas pour les principales maladies auto-immunes, l’arthrite est causée par le système immunitaire qui, au lieu de défendre l’organisme contre les agressions extérieures, a tendance à attaquer les tissus sains en ne les identifiant pas comme tels.

LIRE  Les terpènes c'est quoi ?

Dans ce cas, la cible des anticorps est la membrane synoviale, qui recouvre les articulations et leur permet de bouger. Cette membrane réagit à l’inflammation en augmentant son volume et donne ainsi naissance au « tissu synovial » qui, en se dilatant, entraîne une dégradation progressive du cartilage, qui finit par affecter les os et les tissus environnants. C’est la source du handicap qui tend à affecter les personnes souffrant d’arthrite depuis longtemps, une inflammation qui, à long terme, peut affecter les muscles, les vaisseaux sanguins, les poumons et les reins, ainsi que le système nerveux, le cœur et les yeux.

Causes de l’arthrite

Les causes de la polyarthrite rhumatoïde ne sont pas complètement connues à ce jour ; la seule chose qui est certaine est la pathogénie multifactorielle caractéristique. Cependant, chez les personnes génétiquement prédisposées, un seul événement déclencheur peut être responsable de l’inflammation articulaire caractéristique.

Les recherches scientifiques menées à ce jour ont permis d’identifier un certain nombre de facteurs de risque, tant génétiques qu’environnementaux : l’apparition de la maladie peut toutefois dépendre du sexe, de l’âge et de l’exposition à la fumée de cigarette. Les facteurs alimentaires et hormonaux jouent également un rôle important, tout comme les agents infectieux.

Symptômes de la polyarthrite rhumatoïde

Les principaux symptômes typiques de la polyarthrite rhumatoïde sont une douleur intense, un gonflement, une raideur et une perte progressive de la fonction des articulations concernées. Le principal symptôme, la douleur, est spontané, continu, présent même au repos, bien qu’il s’améliore légèrement avec le mouvement.

La raideur articulaire apparaît généralement particulièrement intense au réveil et peut facilement durer des heures, voire toute la journée : cette particularité tend à différencier la polyarthrite rhumatoïde d’autres maladies articulaires telles que l’arthrose, où la raideur tend à disparaître en quelques minutes.

Si la perte de fonction a tendance à apparaître dans la phase précoce de la maladie, à partir de la synovite, des déformations articulaires et des ankyloses peuvent facilement survenir dans la phase avancée.

LIRE  Système endocannabinoïde : ce que c'est et comment il fonctionne

Les articulations sont généralement atteintes de manière bilatérale et symétrique, ce qui est une caractéristique typique de la maladie. Les articulations des mains et des pieds sont les plus sensibles, tout comme les poignets, les épaules, les coudes, les chevilles et les genoux.

Qu’est-ce que l’huile de CBD

L’huile de CBD est un précieux dérivé du cannabis sativa, qui est obtenu à partir de l’inflorescence femelle, la même inflorescence qui a une concentration élevée de cannabinoïdes actifs, au moyen de techniques d’extraction spécifiques. Extrêmement concentrée et efficace à des fins thérapeutiques et médicales, l’huile de CBD implique des processus spéciaux visant à extraire le cannabidiol, qui n’est qu’ensuite intégré dans une huile dite de support.

C’est précisément le CBD ou cannabidiol qui est extrait à l’aide de solvants alcooliques ou de dioxyde de carbone. Dans les deux cas, l’objectif principal est d’obtenir des cristaux de CBD de haute pureté, entièrement décarboxylés. Cependant, les techniques utilisant le dioxyde de carbone sont préférables car elles n’affectent pas l’intégrité et la pureté du produit.

L’essence est ensuite filtrée et ajoutée à l’huile de support de manière à ce qu’elle soit parfaitement biodisponible, ce qui réduit le goût caractéristique de l’extrait, qui n’est pas vraiment agréable.

On obtient ainsi une huile de CBD de qualité thérapeutique prête à l’emploi, largement utilisée dans le traitement d’un large éventail de maladies.

Comment l’huile de CBD peut être efficace pour traiter les symptômes de l’arthrite

L’huile de CBD a révélé d’innombrables effets positifs et bénéfiques dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Comme le suggère l’ensemble de la communauté scientifique, le CBD ou cannabidiol peut réduire de manière significative la douleur et l’inflammation de la polyarthrite rhumatoïde, offrant ainsi une thérapie alternative aux traitements médicamenteux conventionnels.

En plus de moduler les activités des cellules immunitaires responsables des principaux dommages aux articulations, ce principe actif réduit progressivement l’inflammation et inhibe la transmission de la douleur, atténuant ainsi la perception de celle-ci.

LIRE  Le sexe et le CBD : peut-il améliorer la vie sexuelle ?

Ces effets ont été confirmés par des recherches menées sur des souris qui, une fois l’arthrite induite par des injections de collagène, ont reçu du CBD dérivé du cannabis sativa, ce qui a progressivement ralenti la progression de la maladie. La même étude a également montré que les injections de CBD ainsi que la consommation orale de l’ingrédient actif avaient les mêmes effets, à raison d’un dosage quotidien de 25mg/kg.

L’huile de CBD aide également à lutter contre les douleurs arthritiques

L’un des principaux avantages de l’huile de CBD est l’effet particulièrement positif de l’ingrédient actif sur les personnes souffrant d’arthrite, où le CBD ou cannabidiol légal aide à réduire la douleur chronique et donc à améliorer la « qualité de vie ». Une étude menée en décembre 2017 et publiée dans la revue Pain a examiné comment le CBD ou cannabidiol était capable de prévenir les douleurs arthritiques et la neuropathie articulaire. Sur la base de leurs résultats, les chercheurs ont constaté que le CBD était parfaitement capable de réduire les deux conditions en résolvant l’inflammation et en protégeant les nerfs.

Cependant, si le cannabis légal fait aujourd’hui l’objet d’études et d’un intérêt considérable de la part de l’ensemble de la communauté scientifique, il est nécessaire de prendre concrètement acte de ses nombreux avantages. Un pas en avant a été franchi grâce à l’introduction du cannabis médical, dont l’utilisation est réglementée par le ministère de la santé : toutefois, une sensibilisation et une expérimentation appropriée sont nécessaires pour libéraliser pleinement l’utilisation de l’huile de CBD et de tous les dérivés du cannabis connexes et bénéfiques désormais disponibles pour les patients.