Written by Législation Views: 7

Comprendre la détection du CBD dans la salive

test salivaire cbd

Le cannabidiol, plus connu sous l’appellation CBD, suscite beaucoup d’interrogations légitimes. Nous souhaitons ici éclairer certains aspects méconnus concernant la détection de cette substance d’origine naturelle dans l’organisme. Passons en revue les principaux questionnements que nous recevons régulièrement.

Le CBD, c’est quoi au juste ?

Tout d’abord, clarifions ce qu’est le CBD. Le cannabidiol fait partie des nombreux cannabinoïdes présents dans le cannabis. Contrairement au tétrahydrocannabinol (THC), le CBD n’a pas d’effets psychoactifs ou “planants”. Au cours de ces dernières années, l’usage du CBD s’est largement répandu en raison de ses propriétés thérapeutiques potentielles.

En effet, certaines études suggèrent que le CBD pourrait soulager divers troubles tels que l’anxiété, les douleurs chroniques, les nausées ou encore l’épilepsie. Le CBD peut être consommé sous plusieurs formes : huiles sublinguales, crèmes, e-liquides, etc. Son usage est en plein essor dans de nombreux pays dont la France.

Comment le corps absorbe le CBD

Intéressons-nous maintenant à ce qui se passe lorsque l’on ingère du CBD. Une fois absorbé par l’organisme, le CBD est transporté par le sang avant d’être métabolisé dans le foie. S’en suit alors toute une série de transformations chimiques aboutissant à la formation de métabolites, qui sont les substances résultant de la dégradation du CBD initial.

Certains de ces métabolites conservent une activité biologique et peuvent toujours interagir avec nos récepteurs, tandis que d’autres sont inactifs. Par ailleurs, seul un pourcentage du CBD ingéré passera réellement dans la circulation sanguine : on parle de biodisponibilité. Celle-ci varie beaucoup en fonction de la méthode d’administration utilisée.

LIRE  Les techniques pour fausser un test urinaire

La légalité du CBD en France

Nous sommes régulièrement interrogés au sujet du statut légal du CBD en France. Pour faire simple, la commercialisation et la consommation de CBD sont autorisées dans l’hexagone, sous certaines conditions : les produits ne doivent pas contenir plus de 0,3% de THC, la molécule psychotrope du cannabis.

Par conséquent, à condition de respecter ce seuil, les particuliers peuvent se procurer librement diverses préparations à base de CBD : huiles, cosmétiques, fleurs séchées, etc. Les contrôles se sont d’ailleurs intensifiés ces dernières années sur ce type de produits afin de vérifier qu’ils sont conformes à la législation en vigueur.

Le CBD et le monde du travail

L’un des aspects délicats concerne l’usage du CBD en contexte professionnel. De plus en plus de salariés y ont recours pour atténuer le stress ou l’anxiété liés à leur travail. Nous pensons que les employeurs gagneraient à se montrer compréhensifs sur cette question.

Néanmoins, la prudence reste de mise si votre activité implique la conduite de véhicules ou la manipulation de machines dangereuses. Bien que non psychoactif, le CBD peut potentiellement entraîner somnolence ou fatigue chez certains individus. Une discussion préalable avec votre supérieur hiérarchique paraît donc recommandée.

Le CBD dans le milieu sportif

Le CBD suscite également beaucoup d’engouement parmi les sportifs professionnels ou amateurs. Et pour cause : cette substance aurait des propriétés anti-inflammatoires et pourrait réduire douleurs musculaires et articulaires. Son usage est d’ailleurs autorisé par l’Agence Mondiale Antidopage depuis 2018.

Toutefois, nous déconseillons la consommation de produits contenant à la fois du CBD et du THC, ce dernier demeurant interdit en compétition. Avant tout usage à visée sportive, mieux vaut consulter votre fédération pour connaître sa position officielle vis-à-vis du CBD.

Les tests de dépistage face au CBD

Intéressons-nous à présent aux tests salivaires effectués lors de contrôles routiers. Contrairement à une idée reçue, ils ne détectent pas directement le CBD. Leur fonctionnement implique en réalité la recherche de THC, le principe actif du cannabis.

LIRE  Le meilleur spray anti-THC ?

Ainsi, sauf exception, un test salivaire se révélera négatif suite à la prise de CBD, celui-ci ne contenant quasiment pas de THC. Attention cependant avec le CBD dit “full spectrum” qui renferme une très faible part de THC. Des contrôles plus poussés peuvent alors être effectués.

La conduite après avoir consommé du CBD

Quid ensuite de la conduite d’un véhicule après absorption de CBD ? En dépit de son absence d’effets psychoactifs, le cannabidiol est susceptible d’accroître la somnolence chez certains sujets. Par conséquent, la vigilance reste de mise au volant.

Afin de lever toute ambiguïté, nous recommandons d’attendre au moins 5 à 6 heures avant de conduire un véhicule motorisé après avoir consommé du CBD, quel qu’en soit le mode d’administration. L’idéal étant même d’attendre 24 heures par précaution.

Durée de détection du CBD dans la salive

Intéressons-nous maintenant plus précisément à la durée de détection du CBD au niveau de la salive après consommation. Celle-ci est très variable, pouvant aller de 24 à 72 heures selon les individus. Au-delà, la probabilité de détecter encore du CBD devient quasiment nulle.

Cet intervalle dépend néanmoins de nombreux paramètres comme la fréquence d’utilisation, la quantité absorbée ou encore le métabolisme propre à chaque personne. Dans certains cas, des traces infimes de CBD pourraient même subsister durant 5 à 7 jours.

Les facteurs qui influencent la détection dans la salive

Regardons de plus près les éléments susceptibles de faire fluctuer la fenêtre de détection salivaire du CBD. Tout d’abord, plus vous consommez fréquemment et en grandes quantités ce cannabinoïde, plus sa présence résiduelle sera prolongée dans l’organisme, et donc dans la salive.

En outre, certains individus métabolisent et éliminent le CBD plus efficacement que d’autres, abaissant de fait sa durée de détection dans la salive. À l’inverse, la prise simultanée de médicaments ralentissant le métabolisme pourrait théoriquement augmenter cette dernière.

LIRE  Peut-on conduire sous l'emprise du CBD ?

Réduire le temps de détection dans la salive

Il existe quelques astuces pour tenter de diminuer la durée de présence du CBD dans la salive après consommation. Tout d’abord, nous recommandons de réduire autant que possible la fréquence d’utilisation ainsi que les doses absorbées. En effet, moins vous consommerez de CBD, plus vite celui-ci sera éliminé.

Par ailleurs, boire beaucoup d’eau et adopter une alimentation riche en fibres pourraient théoriquement accélérer le transit intestinal et donc l’élimination des traces résiduelles de CBD. L’activité physique pourrait aussi stimuler le métabolisme et favoriser cette élimination.

Enfin, procéder à des bains de bouche à l’eau froide, voire à des gargarismes au bicarbonate de sodium, permettrait d’éliminer en partie le CBD ayant imprégné les muqueuses buccales. Cette technique se révèle toutefois fastidieuse et son efficacité reste très relative.

Durée de détection du CBD dans l’urine

La situation diffère sensiblement en ce qui concerne la durée de détection urinaire du CBD après administration. En effet, celle-ci s’avère nettement plus longue et peut atteindre 1 à 2 semaines chez les consommateurs réguliers de doses importantes.

Cet écart considérable par rapport à la salive s’explique par le fait que l’urine constitue la principale voie d’élimination des métabolites du CBD. Ces derniers vont s’accumuler dans l’organisme avant d’être progressivement excrétés dans les urines.

Risque de détection de THC dans les tests

Nous terminerons par un point crucial concernant les risques de tester positif au THC après une prise de CBD. Bien que très faibles, ceux-ci existent, en particulier avec les produits dits “full spectrum” qui contiennent de toutes petites quantités de THC.

Ainsi, une consommation très régulière et en quantités importantes de ce type de CBD pourrait aboutir à un dépistage salivaire positif au THC. Pour vous prémunir contre ce risque, mieux vaut alors opter pour un CBD dit “isolat”, dénué de toute trace de THC.

Sur ce, nous espérons avoir répondu à l’essentiel de vos interrogations concernant la délicate question de la détection du CBD. N’hésitez pas à nous solliciter pour tout complément d’information.

(Visited 7 times, 1 visits today)
Close