Written by Législation Views: 12

La légalité du CBD au travail : peut-on en fumer ?

cannabis travail

Le marché du CBD connaît une croissance exponentielle depuis quelques années. De plus en plus de Français s’intéressent aux vertus de cette molécule issue du chanvre, notamment pour ses propriétés relaxantes et anxiolytiques. Si la consommation de CBD tend à se démocratiser dans la sphère privée, qu’en est-il au travail ? Peut-on vraiment fumer du CBD sur son lieu de travail sans risquer de sanctions ? Faisons le point sur le cadre légal entourant l’usage du cannabidiol en entreprise.

Le CBD n’est pas un stupéfiant

Contrairement aux idées reçues, le CBD n’est pas un stupéfiant. Extraite du chanvre, cette molécule n’a pas d’effet psychotrope ou d’effet “défonçant” comme le THC. Le CBD agit sur l’organisme en se fixant sur des récepteurs spécifiques du système endocannabinoïde, ce qui lui confère des propriétés relaxantes et antidouleur notamment. Mais à la différence du THC, le CBD n’engendre ni accoutumance, ni dépendance.

Depuis janvier 2022, la vente de fleurs et feuilles brutes de CBD issues de variétés de cannabis sans propriétés stupéfiantes est autorisée en France. Le taux de THC dans ces produits ne doit pas dépasser 0,3%. Dans ce cadre légal, le CBD n’est donc pas considéré comme un stupéfiant par la loi.

Le règlement intérieur peut interdire le CBD

Bien que le CBD ne soit pas un stupéfiant aux yeux de la loi, sa consommation au travail peut être encadrée par le règlement intérieur de l’entreprise. Dans les sociétés de plus de 50 salariés, ce document fixe les règles applicables en matière de santé et de sécurité. Il peut donc tout à fait prévoir une interdiction de consommer du CBD pendant le temps de travail.

LIRE  Le conseil d’Etat donne son feu vert à la vente de fleurs de CBD en France

Si tel est le cas, les salariés ne peuvent pas fumer de CBD, vapoter ou ingestionner de l’huile de CBD au bureau sans s’exposer à des sanctions disciplinaires. Même si le CBD est légal, désobéir au règlement intérieur constitue une faute.

Les risques de la consommation ostentatoire

Même en l’absence d’interdiction formelle, il est déconseillé d’arborer ostensiblement sa consommation de CBD au travail. Fumer un joint ou une cigarette électronique au CBD devant ses collègues ou sa hiérarchie peut facilement être mal interprété et générer des tensions.

En effet, l’odeur et l’aspect visuel sont identiques à ceux du cannabis “récréatif”. Votre entourage peut alors penser que vous consommez du cannabis illégal sur votre lieu de travail, ce qui nuirait gravement à votre image professionnelle.

Privilégier les produits discrets

Pour profiter des bienfaits du CBD de manière responsable au travail, mieux vaut opter pour des produits discrets comme l’huile de CBD à prendre en sublingual ou les bonbons au CBD. Personne n’en saura rien et votre consommation n’affectera pas le bon déroulement de votre journée professionnelle.

Vous pouvez également boire une tisane de chanvre riche en CBD lors de vos pauses. Cette méthode d’administration passera complètement inaperçue et sera beaucoup mieux acceptée que l’inhalation de fleurs de CBD séchées.

Le cadre légal flou

Bien que le CBD soit légal en France, le cadre entourant sa consommation demeure flou, y compris dans le milieu professionnel. Les choses évoluent, mais les employeurs restent souvent méfiants vis-à-vis de cette molécule issue du cannabis.

En cas de doute, nous vous conseillons de faire preuve de pédagogie et d’ouverture d’esprit avec votre responsable. Expliquez-lui que le CBD n’a rien à voir avec un joint de cannabis et que cette substance naturelle vous aide à gérer votre stress et à rester concentré au travail.

LIRE  Comprendre la détection du CBD dans la salive

L’avis de l’employeur prévaut

Même sans règlement intérieur, l’employeur reste souverain quant aux règles applicables au sein de son entreprise. Si votre supérieur vous surprend à consommer du CBD et qu’il vous demande d’arrêter, mieux vaut respecter son souhait.

Le refuser peut être considéré comme de l’insubordination et mener à votre licenciement. Toutefois, n’hésitez pas à engager le dialogue de manière constructive pour trouver un terrain d’entente.

Le bon dosage selon le lieu

Sur votre lieu de travail, il est préférable d’utiliser des produits au CBD dosés de manière raisonnable, avec un taux de THC inférieur à 0,2%. Les huiles ou bonbons fortement dosés sont à réserver pour un usage privé, afin de ne pas altérer vos capacités pendant vos heures de travail.

En conclusion, la consommation de CBD en entreprise doit se faire de manière responsable et mesurée. Tout est question de bon sens ! Si votre produit est discret et suffisamment faiblement dosé, personne n’en saura rien et vous pourrez en tirer tous les bienfaits au bureau. Si après cette lecture, vous avez envie de vous détendre, n’hésitez pas à acheter du cbd et vous en rouler un petit.

(Visited 12 times, 1 visits today)
Close